Publicité

Attaque gare de Lyon à Paris : la garde à vue du suspect levée en raison de son état psychiatrique

Attaque gare de Lyon à Paris : la garde à vue du suspect levée en raison de son état psychiatrique

Une attaque au couteau a fait trois blessés, dont un grave, samedi matin gare de Lyon, à Paris, selon la préfecture de police. L'assaillant a été interpellé puis placé en garde à vue avant de voir celle-ci levée dans la soirée à cause de son état psychiatrique.

Un Malien de 32 ans atteint de troubles psychiatriques, qui a agressé à l'arme blanche trois personnes, dont une grièvement, samedi 3 février au matin gare de Lyon à Paris, a été placé en garde à vue avant de voir celle-ci levée dans la soirée à cause de son état psychiatrique.

L'attaque s'est produite à moins de six mois des Jeux olympiques de Paris où 15 millions de visiteurs sont attendus dans un contexte sécuritaire tendu. Le plan Vigipirate avait été rétrogradé au niveau 2 ("sécurité renforcée - risque attentat") le 15 janvier.

L'agression a eu lieu peu après 7 h 30 dans le hall 3 de la gare, situé en souterrain, qui mène notamment aux trains de banlieue comme les RER A et D et la ligne R qui dessert le sud de la Seine-et-Marne. L'assaillant a blessé grièvement un homme en lui portant un coup de couteau à l'abdomen et deux coups de marteau à la tête, selon une source policière.

Selon le parquet, cette personne avait toujours un pronostic "vital engagé" en début de soirée et était toujours hospitalisée, tout comme une autre personne plus légèrement blessée. Une troisième personne, blessée à une main, est sortie de l'hôpital.

Selon le ministère public, tous trois, hospitalisés à Saint-Antoine et Lariboisière, sont des "passants" qui se seraient "interposés" et ont été "blessés par des coups de couteau et de marteau".

Le Parquet national antiterroriste est en observation dans cette affaire.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Attaque meurtrière au couteau dans le 15e arrondissement de Paris, l'assaillant interpellé