Paris: plusieurs centaines de personnes réunies en soutien au peuple afghan place de la République

·2 min de lecture

Les associations organisatrices demandent le rapatriement des familles d'Afghans vivant en France et des auxiliaires de l'armée française.

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies ce dimanche après-midi place de la République à Paris pour apporter leur soutien au peuple afghan qui a vu les talibans reprendre le pouvoir du pays. Ce rassemblement à l'initiative de plusieurs associations et collectifs a réuni des citoyens et des personnes ayant des proches en Afghanistan.

Sur les pancartes et banderoles, on pouvait lire: "Évacuation maintenant", "Afghans bienvenue" ou, en anglais, "save our family" (sauvez nos familles) et "afghans lives matter" (les vies des Afghans comptent).

"On est là pour nos familles, elles ne sont pas sécurisées là-bas, on voudrait qu'elles viennent ici, si elles restent, elles vont mourir", a assuré Muhammad Younas, 24 ans, employé dans le secteur du nettoyage.

"Une catastrophe humanitaire est en route"

Justement, c'est l'une des principales revendications des associations: le rapatriement de toutes les familles de personnes vivant en France.  

"Une catastrophe humanitaire est en route, il faut l'empêcher dès maintenant, ouvrir des couloirs humanitaires pour que les gens qui veulent sortir puissent sortir", a lancé au micro Reza Jafari, président de l'association Enfants d'Afghanistan et d'ailleurs, coorganisatrice du rassemblement.

Autre cas de figure: ces Afghans qui ont été interprètes, cuisiniers, chauffeurs au service des soldats français. Seul l'un de ces auxiliaires de l'armée aurait été rapatrié en France d'après les associations, et ils seraient encore 70 à 80 sur place.

"C'est notre devoir et notre dignité de protéger ceux qui nous aident" a déclaré à leur sujet Emmanuel Macron dans son allocution télévisée de lundi dernier.

Nouvelle manifestation dimanche

Une nouvelle manifestation est déjà prévue dimanche prochain devant le ministère des Affaires Etrangères. Les associations organisatrices ont par ailleurs demandé une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, "dès cette semaine". Dans un entretien publié par le Journal du Dimanche, il a assuré dimanche que "Tous les cas (d'Afghans voulant être exfiltrés) qui se sont manifestés - et leur nombre s'allonge de jour en jour avec des centaines de noms - s(er)ont instruits".

Depuis l'instauration du pont aérien mis en place après la chute de Kaboul dimanche, l'armée française a transporté jusqu'à Paris plus de 600 personnes sur cinq vols, dont une très large majorité d'Afghans. Un sixième vol était attendu ce dimanche soir à Roissy.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles