Paris : plusieurs sans-abri hébergés après avoir occupé l’Hôtel-Dieu

Source AFP
·1 min de lecture
Le 115, qui est le numéro à contacter pour trouver un accueil d'urgence, est souvent saturé, ce qui force les sans-abri à passer la nuit dans la rue. (Illustration)
Le 115, qui est le numéro à contacter pour trouver un accueil d'urgence, est souvent saturé, ce qui force les sans-abri à passer la nuit dans la rue. (Illustration)

Une centaine de sans-abri, principalement des migrants, soutenus par des militants du Collectif réquisition, ont occupé samedi 13 février après-midi l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris. Leur action a permis de leur trouver à tous une solution d'hébergement pour la nuit. Les hommes seuls ont été placés en centre d'hébergement d'urgence. Les familles et les femmes seules ont été dirigées vers des hôtels, a indiqué Yann Manzi d'Utopia56, une des associations fondatrices du Collectif réquisition avec le DAL (Droit au logement), auprès de l'Agence France-Presse.

En début d'après-midi samedi, les sans-abri et des dizaines de militants avaient investi une zone de l'hôpital situé sur l'île de la Cité, pour cette opération baptisée « On se met au chaud ». Ils réclamaient des hébergements alors qu'une vague de froid frappe la capitale. Les sans-abri ont été emmenés dans des bus dans la soirée pour rejoindre les différents lieux d'hébergement. « C'est dramatique de devoir faire ça pour arriver à mettre des gens à l'abri. Mais ce soir, nous sommes contents qu'il y ait une centaine de personnes en moins dehors, même s'il en reste encore des centaines d'autres », a réagi Yann Manzi. Il a demandé « une refonte du système d'hébergement » pour que les sans-abri aient « des solutions pérennes ».

Le 115 saturé : « Le dispositif dysfonctionne »

« Nous avons fait une maraude jeudi soir et nous avons vu au minimum 400 personnes à la rue. Le 115 est saturé. Le dispositif dysfonctionn [...] Lire la suite