Paris plages : le bassin de la Villette pris d'assaut pour le premier jour d'ouverture

Jérôme Jadot, franceinfo
Paris plages : le bassin de la Villette pris d'assaut pour le premier jour d'ouverture

Le bassin de la Villette a officiellement ouvert ses portes aux baigneurs, lundi 17 juillet à Paris. Trois piscines ont été aménagées dans le canal pour permettre aux parisiens et aux touristes de piquer une tête, alors que le mercure s'envole en ce milieu du mois de juillet. Mais le dispositif, victime de son succès, a tout de suite été pris d'assaut.

"Ouvrez-nous la porte !", scandent des adolescents le long de la palissade en bois installée autour du bassin de la Villette. Ils perdent un peu patience. "On est là depuis 11 heures, ils nous ont dit que ça allait ouvrir à 11h et ça ouvre à 15 heures finalement", déplore l'un des jeunes garçons. Derrière eux, la queue s'étend sur une centaine de mètres. Elle est composée de beaucoup de riverains de ce quartier resté en partie populaire. Une fois les sacs fouillés, les parisiens et les touristes se ruent sur les transats avant de se jeter d'un un des trois bassins aménagés dans le canal : ils font 2 mètres, 1 mètre 20 ou 40 centimètres de profondeur.

Des poissons et des algues pour invités surprises

Norine, 6 ans, a choisi le moins profond des trois bassins. La petite fille apprécie la baignade : "C'est bien", sourit-elle. Avec une nuance tout de même : "Il y a des poissons (...), des gros et des petits. Il y en a un qui m'a fait des guilis". Norine déplore aussi la température de l'eau, "un peu froide" à son goût. Plus loin, un autre baigneur est victime de chatouille : c'est Paul, qui malgré la douche, emporte avec lui quelques algues accrochées à son caleçon. Cet invité surprise lui gâche un peu son plaisir. "C'est moins fun et c'est un peu filandreux." Le jeune homme a plutôt l'impression d'avoir pris "un bain de cheveux".

Ces désagréments ne sont pas ressentis dans tous les bassins puisqu'il y a des filtres censés arrêter les objets flottants et les êtres vivants. En revanche, pas de (...) Lire la suite sur Francetv info

Paris : un petit coin de verdure caché
Les impacts négatifs de la canicule en France
Conférence nationale des territoires : les élus partagés par les annonces d'Emmanuel Macron
Tour de France : la caravane, grande parade de la publicité
Université : les étudiants doivent-ils être sélectionnés ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages