Paris Photo : de Fred Herzog à Joel Sternfeld, les images qui nous ont tapé dans l’œil

Valérie Oddos

Pendant quatre jours, du jeudi 7 au dimanche 10 novembre, la grande foire internationale Paris Photo investit le Grand Palais. Elle réunit cette année 33 éditeurs et 180 galeries d'Europe et d'Amérique du Nord, et quelques-unes, plus rares, d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine.

Ce rendez-vous des acheteurs de photographie est aussi l'occasion pour les simples amateurs de voir une quantité hallucinante d'images, de découvrir des artistes, d'en revoir, notamment sur les stands des galeries qui offrent un "solo show", c'est-à-dire qu'elles consacrent tout leur espace à un seul photographe.

Voici quelques images remarquées, de façon tout à fait subjective, dans les allées de la grande nef.


Les rouges de Fred Herzog chez Equinox (Vancouver) & Laurence Miller (New York)


Fred Herzog, décédé il y a quelques semaines, a été un pionnier de la couleur, consacré très tardivement (sa première grande exposition personnelle a été organisée en 2007 à la Vancouver Art Gallery). Dans les années 1950, il a photographié Vancouver, sa ville d'adoption (il était né en Allemagne en 1930). De ses rues, de ses vitrines et devantures, des habitants des quartiers populaires, il a fait ressortir, en diapositives Kodachrome, les couleurs vives, en particulier les rouges éclatants : les bas vermillon d'une jeune (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi