Paris: 24 gardes à vue après la dispersion de Nuit Debout à République

Des grenades lacrymogènes et assourdissantes ont été tirées au beau milieu de la nuit et des véhicules ont été incendiés.

Les forces de l'ordre ont dispersé ce vendredi vers 1h30 plusieurs centaines de personnes qui refusaient de quitter la place de la République à l'issue d'un nouveau rassemblement de Nuit debout qui était autorisé jusqu'à minuit. Selon la préfecture de police, 27 personnes ont été interpellées et 24 ont été placées en garde à vue ont eu lieu pour vue jets de projectiles, violences, et dégradations. 

"Jusqu'à 3h30, les forces de l'ordre ont subi des jets de projectiles. On ne dénombre aucun blessé, ni du côté des forces de l'ordre ni de celui des manifestants", affirme la préfecture de police dans un communiqué, précisant que les gardés à vue feront "l'objet de poursuites judiciaires".

"A 23 heures, un groupe de 150 manifestants qui tentait de quitter la place a été bloqué sur plusieurs accès pas les effectifs de police qui ont été la cible à plusieurs reprise de jets de projectiles, nécessitant l’usage de gaz lacrymogène", selon le communiqué de la préfecture. Toujours selon la police, la dispersion a débuté autour d'1h15, "les effectifs de police ont à nouveau reçu de nombreux jets de projectiles, provenant notamment d’un bloc...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.