Paris : Nicolas Sarkozy appelle la police pour une fête clandestine

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Nicolas Sarkozy a remercié les policiers après leur intervention pour tapage nocturne. (Illustration)
Nicolas Sarkozy a remercié les policiers après leur intervention pour tapage nocturne. (Illustration)

Redevenu un particulier comme les autres depuis la fin de tous ses mandats politiques, Nicolas Sarkozy compte bien profiter de la quiétude des nuits parisiennes. Une volonté dont une bande de fêtards a fait les frais en plein couvre-feu, dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 avril, explique Le Parisien.

Ce soir-là, dans le logement voisin de celui de l'ex-président, dans le 16e arrondissement de la capitale, « une équipe produisait une émission pour une chaîne de la télévision câblée française, qui s'y installe régulièrement », explique le journal. Vers 23 heures, la police est appelée une première fois et l'ancien chef de l'État explique avoir déjà demandé aux intéressés de baisser le volume.

« Un policier a été blessé »

« Une personne a été verbalisée pour tapage nocturne », a indiqué une source policière au Parisien. Nicolas Sarkozy remercie alors les agents, qui repartent aussitôt. Mais la soirée n'est pas finie, et les fonctionnaires seront rappelés plus tard, vers 2 h 30. Cette fois, la fête est manifeste, et le port du masque « disparate », écrit le quotidien francilien.

À LIRE AUSSICotta ? Nicolas Sarkozy, recours impossible ?

Les forces de l'ordre invitent les occupants à quitter l'appartement, mais certains tentent de retarder la fin des festivités. Un policier en civil les empêche finalement d'esquiver le contrôle. Le Parisien indique, citant une source, qu'« un policier a été blessé par la porte-cochère refermée par un des occupants. Dix-sept contra [...] Lire la suite