Paris ne veut pas que l’Allemagne ferme sa frontière avec la France

Source AFP
·1 min de lecture
Des contrôles de police à la frontière allemande, le 15 février 2021 (photo d'illustration).
Des contrôles de police à la frontière allemande, le 15 février 2021 (photo d'illustration).

Pour contenir la diffusion des variants du coronavirus, le gouvernement allemand a laissé entendre qu'il pourrait faire fermer ses frontières avec la France, où la situation sanitaire en Moselle se dégrade, alors que Berlin filtre déjà les passages avec la République tchèque et l'Autriche. Ce lundi 15 février, Clément Beaune, le secrétaire d'État français chargé des Affaires européennes, s'est opposé à cette hypothèse en déclarant sur France info que Paris « ne souhaite pas que l'Allemagne ferme complètement la frontière » avec la France et appelant à « une concertation » pour éviter ce scénario.

« Si l'Allemagne devait restreindre encore la circulation » vers la France, « je souhaiterais que l'on définisse ensemble des exceptions le plus larges possible. Nous avons deux préoccupations majeures : le transport routier [?] et les travailleurs frontaliers. Pour ces personnes-là, c'est une question de capacité à travailler et à gagner leur vie », a insisté Clément Beaune. « On fera tout en discussion pour qu'il n'y ait aucune décision qui ne soit pas coordonnée, pour qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise », a-t-il souligné, indiquant qu'il devait s'entretenir ce lundi 15 février avec les trois ministres-présidents des régions allemandes frontalières avec la France.

À LIRE AUSSIRenforcement et prolongement des mesures anti-Covid en Allemagne

Interrogé sur les inquiétudes exprimées par Paris, le gouvernement allemand a indiqué lundi qu'il allait « continuer d'obse [...] Lire la suite