Publicité

Paris: un mort et deux blessés graves après une course-poursuite avec la police

Une personne est morte et deux autres ont été gravement blessées en heurtant un arbre après avoir été poursuivies en voiture par la police à Paris (Kenzo TRIBOUILLARD)
Une personne est morte et deux autres ont été gravement blessées en heurtant un arbre après avoir été poursuivies en voiture par la police à Paris (Kenzo TRIBOUILLARD)

Une personne est morte et deux autres ont été gravement blessées en heurtant un arbre après avoir été poursuivies en voiture par la police dans la nuit de lundi à mardi à Paris, alors qu'elles circulaient à vive allure.

Les faits ont eu lieu peu avant minuit, dans le XXe arrondissement, a appris l'AFP de sources policières et auprès du parquet de Paris.

Selon le récit d'une source policière, vers 23h35, un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) de Seine-Saint-Denis "a constaté qu'un véhicule occupé par quatre personnes avait une conduite dangereuse et circulait à très vive allure" sur le boulevard périphérique.

Les policiers se sont alors lancés à leur poursuite "après avoir activé leurs avertisseurs sonores et lumineux", selon cette source, "afin de procéder à un contrôle routier", selon le parquet.

Mais le conducteur "a pris la fuite" en "distançant les policiers", a ajouté la source policière.

La voiture a quitté le boulevard périphérique et, à 23h45, les policiers ont constaté qu'elle avait "percuté un arbre" porte de Bagnolet, selon cette source policière.

"La BAC 93 a annoncé que le véhicule qui avait commis quelques instants plus tôt ce refus d'obtempérer avait été retrouvé ayant percuté un arbre", a précisé le parquet.

Le décès du passager arrière, né en juillet 1998, selon le parquet, a été constaté peu après minuit.

Le permis de conduire du conducteur, né en octobre 2002, "a fait l'objet d'une suspension administrative par la préfecture en juillet 2023, pour 4 mois et 15 jours. Il n'est pas connu de la justice" a précisé le parquet.

Il a été conduit à l'hôpital avec un "pronostic vital engagé" mais qui ne le "serait plus" désormais, toujours selon le ministère public.

Un troisième passager, qui était à l'avant du véhicule, a également été transporté à l'hôpital dans un "état grave", mais sans pronostic vital engagé, selon la source policière.

La présence d'un quatrième passager "ayant pris la fuite" a d'abord été évoqué de source policière mais le parquet a contredit qu'une quatrième personne était à bord.

- "Circonstances de l'accident" -

Une enquête a été ouverte et confiée au Service de traitement judiciaire des accidents, a encore dit la parquet, précisant que les "premières investigations cherchent à préciser les circonstances de l'accident".

Cette enquête porte sur les infractions d'homicide involontaire aggravé, blessures involontaires aggravées et refus d'obtempérer exposant directement autrui à un risque de mort.

L'IGPN, la police des polices, n'a pas été saisie de l'enquête à ce stade, comme c'est le cas lorsque des policiers sont soupçonnés d'être mis en cause dans une affaire.

A la préfecture de police, on rappelle que ces "comportements dangereux font l'objet d'instructions permanentes du préfet de police Laurent Nuñez". "Les policiers peuvent engager la prise en charge des véhicules en infraction qui refusent d'obtempérer, avec avis à leur salle de commandement, ce qui a été le cas en l'espèce".

Plusieurs jeunes sont morts ces derniers mois en France après des courses-poursuites avec la police.

Dans la nuit du 6 au 7 octobre, un jeune homme de 23 ans est mort dans un accident de scooter alors qu'il était poursuivi par des policiers municipaux à Saint-Priest (Rhône).

Deux mois plus tôt, à Limoges, dans la nuit du 5 au 6 août, deux jeunes circulant à scooter étaient morts après avoir percuté un véhicule en tentant d'échapper à un contrôle de police.

Ces deux décès à Limoges intervenaient un peu plus d'un mois après la mort, fin juin, de Nahel, 17 ans, tué par un tir policier lors d'un contrôle routier à Nanterre.

Sa mort avait déclenché plusieurs nuits de violences urbaines dans le pays.

mlf-tll-gd/bfa/dlm