Paris : des militants écologistes bloquent le quai d’Orsay

Des manifestants de Dernière Rénovation mobilisés sur le quai d'Orsay, le mercredi 2 novembre 2022.  - Credit:Thibaut Déléaz - Le Point
Des manifestants de Dernière Rénovation mobilisés sur le quai d'Orsay, le mercredi 2 novembre 2022. - Credit:Thibaut Déléaz - Le Point

Nouvelle action des militants écologistes de Dernière Rénovation. Après plusieurs opérations de blocage ces derniers jours, notamment sur l'autoroute A6a à la veille du week-end de la Toussaint, une quarantaine de personnes ont bloqué, à la mi-journée ce mercredi 2 novembre, le quai d'Orsay, devant l'Assemblée nationale. Ils sont restés plus de deux heures trente assis au milieu de la route, certains s'étant collé les mains au bitume, avant d'être délogés par les forces de l'ordre vers 15 heures.

Plusieurs députés de la Nupes, notamment d'EELV, se sont joints aux manifestants : Cyrielle Chatelain, Sandrine Rousseau, Julien Bayou ou encore Éva Sas, qui a porté l'amendement au projet de loi de finances visant à porter à 12 milliards d'euros le budget pour la rénovation thermique des logements. C'est cet amendement que défend Dernière Rénovation ce mercredi, face à la menace d'un potentiel recours au 49.3 de la part du gouvernement faisant passer la mesure aux oubliettes. « C'est une réforme structurelle qui protège les Français sur le long terme, réduisant leurs factures d'énergie », défend Éva Sas. « Ils pourraient dire « 12 milliards c'est trop » et contre-amender, mais dire que c'est inutile parce que Ma Prime Rénov' fonctionne, c'est un mensonge », acquiesce Julien Bayou, qui dit ne pas comprendre pourquoi « le gouvernement est prêt à perdre autant de crédit pour un sujet tel que la rénovation thermique ».

« On nous traite d’écoterroristes. Nous sommes [...] Lire la suite