Une de Paris Match: Éric Zemmour porte plainte pour "atteinte à la vie privée"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'hebdomadaire avait décidé de mettre en une de son édition des clichés privés du polémiste et probable futur candidat à la présidentielle.

Éric Zemmour porte plainte. Alors que la une choisie par Paris Match pour son édition de ce jeudi avait suscité de nombreux commentaires, mettant en scène le polémiste et sa conseillère Sarah Knafo, les deux principaux concernés ont décidé d'attaquer l'hebdomadaire pour "atteinte à la vie privée", a appris BFMTV de l'entourage du polémiste ce mercredi, confirmant une information d'abord évoquée par le journaliste de CNews Pascal Praud. 

Le journaliste affirmait ce mercredi sur Twitter avoir joint Éric Zemmour par téléphone. Celui-ci lui aurait assuré "attaquer en justice" le journal. 

"Je ne me laisserai pas intimider"

Contacté par BFMTV, l'entourage du polémiste confirme donc à BFMTV que Sarah Knafo et Éric Zemmour ont décidé de trainer l'affaire devant les tribunaux. Le probable candidat à l'Élysée a dans la foulée réagi sur son compte Twitter:

Invité sur le plateau de BFMTV ce mercredi, Bruno Jeudy, rédacteur en chef de Paris Match, était revenu sur le choix de la Une, affirmant: "On fait une enquête sur le duo Sarah Knafo-Éric Zemmour. On fait notre travail." 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Yann Moix : "Zemmour ? L’Élysée l’intéresse moins que la masturbation de son égo… On va le retrouver dans un an et demi, piteux, à raconter les sempiternelles mêmes histoires (Les Arabes et les Noirs, dehors !)"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles