Paris : un marchand de sommeil recherché depuis mars arrêté et incarcéré

·1 min de lecture

Un marchand de sommeil condamné à Paris en mars en son absence et visé depuis par un mandat d'arrêt a été interpellé et incarcéré, a indiqué ce jeudi une source judiciaire, confirmant une information du ParisienFrédéric d'Aris a été interpellé dimanche, selon cette source. Avec un autre homme, Alix B., il avait été condamné le 10 mars à Paris à trois ans de prison ferme et 50.000 euros d'amende.

Le tribunal correctionnel l'avait reconnu coupable d'avoir loué une vingtaine d'appartements dans un bâtiment insalubre du XIXe arrondissement de Paris entre 2012 et 2017. Avec ses planchers affaissés, ses rongeurs et cafards et ses fissures et infiltrations d'eau, l'immeuble du 62 rue de Meaux faisait l'objet d'un arrêté de péril depuis 2012.

Suspecté de violences sur les locataires

La Fondation Abbé Pierre, dix anciens locataires, des copropriétaires de l'immeuble, ainsi que la Ville de Paris s'étaient constitués parties civiles. Suspecté de menaces et de violences sur les locataires des appartements qui refusaient de payer, Frédéric d'Aris avait été partiellement relaxé de ces faits. Mais l'homme était absent à son procès, ainsi que le jour du jugement, ce qui avait mené la justice à prononcer un mandat d'arrêt à son encontre.

Il était également absent lundi à son procès en appel, selon le Parisien. Sollicité jeudi matin, son avocat Me Philippe Sarda n'a pu être joint.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles