Paris : quand la manifestation pour la Palestine tournait aux violences en 2014

·1 min de lecture

Le ministre de l'Intérieur souhaite éviter des débordements similaires à la manifestation du 19 juillet 2014. Les organisateurs dénoncent une volonté de stigmatiser les manifestants.

C'est une nouvelle déclaration qui fait réagir. Sur conseil du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le préfet de Paris, Didier Lallement a fait interdire la manifestation de soutien à la Palestine prévue samedi 15 mai après-midi à Paris. Cette décision fait suite à un courrier adressé par le ministre à toutes les préfectures où il demande d'" anticiper les risques de débordement " et de " ne pas hésiter " à " interdire " les manifestations si leurs déclarations sont " hors délai ", représentent un risque de " troubles à l'ordre public " ou ne " respectent pas les règles de l'état d'urgence sanitaire " selon l'AFP.Pour motiver son arrêté, le préfet indique notamment qu'il " existe un risque sérieux que les affrontements entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes ne se transportent sur le territoire national ", occasionnant " des troubles graves à l'ordre public ". L'Association des Palestiniens en Île-de-France à l'origine de la manifestation dénonce cette décision : " En interdisant cette manifestation, la France montre sa complicité avec l'État d'Israël, qui veut interdire toute manifestation de soutien aux droits des Palestiniens, qui subissent l'occupation, la colonisation et les bombardements ", a-t-elle déclaré à l'AFP.La France, seul pays au monde où sont interdites...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Manifestation pour la Palestine interdite à Paris : "les plus radicaux viendront quand même"

Macron, mairie de Paris, médias : comment Xavier Niel a su trouver les bons protecteurs

Darmanin interdit la mobilisation pro-Palestine à Paris par crainte des incidents

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants