Paris : Non, la mairie ne prévoit pas de détruire une villa du XIXe siècle au cœur du 16e arrondissement

Google Street View

FAKE OFF - Le permis de construire a en réalité été refusé par la mairie de Paris

Edit du 5 août 2022 : ajout de la réaction d'un membre de l'association SOS Paris au 11e paragraphe

Au cœur du 16e arrondissement de Paris, la rue Boileau est-elle en danger ? C’est ce qu’affirme l'association SOS Paris dans vidéo publiée le 31 juillet dernier. « À l’image de celle du 1 rue Alfred Bruneau, une maison de caractère du XIXᵉ siècle et son grand jardin sont en passe d’être détruits pour laisser la place à des immeubles «végétalisés». Outre la perte patrimoniale, c’est un nouvel îlot de fraîcheur que l’on s’apprête à raser », explique la description qui accompagne la vidéo.

Selon l’association de défense du patrimoine architectural et du cadre de vie, le quartier « qui évoque l’ancien village d’Auteuil » est menacé par les multiples destructions lancées par la Mairie de Paris. Au numéro 41, le patrimoine architectural serait complètement démoli et remplacé par un immeuble de quatre étages regroupant plus de 68 logements. « Le jardin répertorié espace vert protégé sera entièrement détruit », ajoute l’association qui pointe du doigt la bétonnisation progressive du quartier.

Pendant deux minutes, l’association tient en responsable la Mairie de Paris qui suivrait une logique entièrement financière. « Elle cherche à rentabiliser le moindre mètre carré de terrain constructible ». Ce que la vidéo omet de signaler, (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Tour Eiffel : Un avenir en vert pour la Dame de fer
Au Conseil de Paris, la bataille du périphérique ne fait que commencer
#SaccageàParis, le hashtag qui relance le débat sur la propreté de la capitale
Un an après sa première utilisation, « #saccageparis gagne chaque jour en crédibilité », estime son créateur
La ville de Paris veut mettre « la pression » sur les « dark stores »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles