Paris : Des lieux d’accueil pour femmes victimes de violences conjugales vont être ouverts dans trois hôpitaux

·2 min de lecture

INFO « 20 MINUTES » - La mairie de Paris va lancer un appel d’offres pour que des associations assurent des permanences dans trois hôpitaux de l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris)

Imaginons une femme qui vient à l’hôpital pour une brûlure. Questionnée par un ou une médecin sur l’origine de sa blessure, elle exprime un malaise, se renferme dans le silence. Très vite, ce professionnel de santé comprend que cette femme a été brûlée par son conjoint. Formé au préalable à la détection des violences conjugales, il réussit à la faire parler, et à l’orienter dans l’antenne de son hôpital dédiée aux violences faites aux femmes, où une association va la prendre en charge.

C’est le scénario idéal du dispositif imaginé par l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), à l’issue d’une réunion du comité de pilotage de l’observatoire parisien de lutte contre les violences faites aux femmes, qui comprenait la mairie de Paris et d’autres partenaires. La mesure va être mise en place à la fin de l’année dans trois hôpitaux parisiens : la Pitié Salpêtrière, l’hôpital Bichat Claude-Bernard et l’Hôtel-Dieu, situés au sein de trois groupements hospitaliers parisiens. Pour tenter de résorber le nombre de féminicides dans la capitale, où en moyenne entre deux et trois femmes sont tuées par leur conjoint chaque année (voir encadré e(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Violences conjugales : Doc Gyneco condamné à cinq mois de prison avec sursis et à 2.000 euros d’amende
Seine-Saint-Denis: Un homme tente d'immoler par le feu une femme dans un bus
Violences conjugales : Doc Gyneco sera jugé par le tribunal correctionnel
Féminicides : En 2020, 90 femmes ont été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints contre 146 en 2019 selon le ministre de la Justice
Féminicides : Les armes des conjoints violents devront être saisies « systématiquement » dès le premier dépôt de plainte
Violences conjugales : La police sommée d’être plus efficace par le directeur central de la sécurité publique
Viol : Emilie accuse des policiers d’avoir refusé de prendre sa plainte
Harcèlement de rue : « Ce que l’on veut, c’est créer des QSR, des quartiers sans relous », annonce Marlène Schiappa
Paris : Un foyer pour les enfants victimes d’inceste ouvrira en 2022