Paris : les fontaines Wallace fêtent leurs 150 ans

Ces fontaines qui permettent aujourd'hui aux touristes mais aussi aux Parisiens et Parisiennes de boire de l'eau potable dans les rues de la capitale française ont vu le jour au XIXe siècle grâce à la générosité d'un philanthrope britannique, Richard Wallace.

Selon la ville de Paris, ce philanthrope a fait don à la capitale de 70 fontaines à boire après avoir vu les Parisiens subir une pénurie d’eau durant le siège de Paris et la Commune en 1871.

Le modèle le plus répandu est celui à cariatides qui sont des allégories. "Elles représentent des qualités louées par Richard Wallace et par les philanthropes de l’époque, à savoir la bonté, la charité, la simplicité et la sobriété", souligne Juliette Tanré-Szewcyk, conservatrice du musée Carnavalet.

"On a pu montrer notamment que les fontaines avaient été installées à la fois sur des lieux de passage privilégiés pour les personnes qui en auraient le plus besoin, les travailleurs, mais également à proximité de lieux de fête, de débits de boissons, pour compenser en quelque sorte et essayer d’inciter les gens à une plus grande sobriété", explique la conservatrice.

Aujourd'hui, il en existe un peu plus d'une centaine dans les rues de la ville mais seulement sept exemplaires dans une autre couleur que le vert.