Paris : une fonderie d’or clandestine découverte par la police

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Des policiers ont découvert ce jeudi une fonderie d’or clandestine dans l’arrière-boutique d’un labo photo situé dans le 10e arrondissement de Paris.
Des policiers ont découvert ce jeudi une fonderie d’or clandestine dans l’arrière-boutique d’un labo photo situé dans le 10e arrondissement de Paris.

Les forces de l'ordre ne s'attendaient pas à une telle découverte. Ce jeudi 18 février, Europe 1 rapporte que des policiers ont mis la main sur une fonderie d'or clandestine dans l'arrière-boutique d'un labo photo situé dans le 10e arrondissement de Paris. Le gérant de cet établissement, un Sri-Lankais âgé de 55 ans, est suspecté de recel, de vol, de blanchiment en bande organisée et de travail dissimulé et a été placé en garde à vue.

Sur place, les policiers ont notamment découvert des lingots, des diamants, des pièces d'or, des bijoux, mais aussi 125 000 euros en liquide et tout le matériel nécessaire pour faire fondre ce précieux métal.

À LIRE AUSSIJusqu'où l'or peut-il grimper ?

Vols à l'arraché

Europe 1 précise que tous ces objets de valeur pourraient provenir en partie de vols à l'arraché. Dix jours plus tôt, une première fonderie artisanale avait été découverte dans le sous-sol d'un autre commerce du suspect. Désormais, les enquêteurs de la Brigade de recherche et d'investigations financières (BRIF) vont chercher à comprendre à quoi étaient destinées ces activités clandestines et à qui profitait ce butin. Le gérant du labo photo serait un proche des Tigres, un mouvement de séparatistes sri-lankais, dont il pourrait être un collecteur de fonds.