A Paris, les femmes cyclistes sont principalement tuées par des poids lourds

1 / 2

A Paris, les femmes cyclistes sont principalement tuées par des poids lourds

16 femmes ont été tuées par des poids lourds alors qu'elles circulaient à vélo dans la capitale entre 2005 et 2017.

A Paris, 24 cyclistes sont morts après une collision avec un poids lourd révèle le journal Libération ce mercredi. Parmi eux, 16 étaient des femmes. 

Le quotidien a en effet étudié la base de données des accidents corporels de la circulation, établie entre 2005 et 2017, pour déterminer comment les cyclistes parisiens sont tués à Paris. Il a ainsi pu observer que presque toutes les femmes cyclistes étaient tuées par un poids lourd. 

Ce phénomène se retrouve "en banlieue proche (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne)". De même, si on prend en compte les blessés graves, on remarque que les femmes sont encore près de deux fois plus nombreuses à être victimes de poids lourds que les hommes (60 contre 34).

Rester dans les angles morts des camions 

"Dans la quasi-totalité des cas, les cyclistes sont victimes d’un poids lourd tournant à droite à un carrefour", poursuit le quotidien. Selon un rapport des transports en commun londoniens, qui étudie cette question après être arrivé au même constat dans la capitale britannique, les femmes cyclistes sont surreprésentées dans les accidents liés aux poids lourds car elles sont moins susceptibles de griller les feux rouges que les hommes. Elles seraient alors plus souvent dans les angles morts des camions. 

177 députés ont pour projet de proposer une loi généralisant un autocollant sur les camions. Celui-ci matérialisera l'angle mort...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi