A la Paris Fashion Week, les hommes aussi portent des robes

franceinfo Culture avec agences
Pour deux marques - le Français Phipps et l'Américaine Bode \- c'était l'épreuve du feu puisque ces très jeunes labels, inconnus du public, faisaient leur premiers pas sur les catwalks parisiens présentant le printemps-été 2020.

Mardi 18 juin, en ouverture du marathon des 60 défilés de la semaine du prêt-à porter homme inscrits dans le calendrier de la Fédération de la haute couture et de la mode à Paris, les jeunes talents sont nombreux.

Pour cette première journée de PFW, le plus souvent réservée aux plus jeunes créateurs -, ils ont flirté avec le genre faisant porter aux hommes robes, dentelles et hauts en crochets.

Phipps : les cowboys s'habillent en robe

Les cowboys de la marque parisienne unisexe Phipps, lancée par le Californien Spencer Phipps en 2018, portent des robes sous des vestes oversize avec des chaussures de randonnée dans son premier défilé en France baptisé "Like un rock" (comme un rocher).

Adepte de la mode 100% éco-responsable, Phipps, ex-styliste des collections homme de Dries Van Noten, qui a aussi travaillé pour Marc Jacobs, utilise des tissus teints avec des éléments naturels, sans colle et biodégradable. Une parka "sac de couchage" est rembourrée de matière thermique recyclée. Les couleurs sont proches de la terre, sable, ocre, rubis, bleu pétrole, les coupes fonctionnelles pour être portées à l'extérieur dans des conditions météo extrêmes. Des motifs oeil de tigre ou jaspe de l'océan apportent une touche psychédélique.


Bode : hauts transparents et fichus

La (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi