Paris : une enquête ouverte après le vol présumé d'un diamant estimé à 45 millions d'euros dans un hôtel

franceinfo
Marie-Madeleine Dioubaté, ancienne candidate à l'élection présidentielle en Guinée, affirme s'être fait voler un diamant d'une valeur estimée à 45 millions d'euros dans un hôtel parisien.

Une enquête a été ouverte mercredi 23 mai à Paris après la plainte d'une ancienne candidate à l'élection présidentielle en Guinée, Marie-Madeleine Dioubaté, qui affirme s'être fait dérober, dans un hôtel de la capitale, un diamant d'une valeur estimée à 45 millions d'euros, a appris franceinfo de sources concordantes, confirmant une information d'Europe 1. L'enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Paris.

Ils prétendaient être des gemmologues

Les faits se sont produits lundi 20 mai, a indiqué une source judiciaire à franceinfo. Marie-Madeleine Dioubaté a raconté aux policiers avoir rendez-vous en fin de matinée à l'hôtel Warwick, dans le 8e arrondissement de Paris, avec deux individus qui devaient évaluer la valeur de son diamant.

Selon son récit, elle s'est présentée, avec un coffret contenant le diamant, et a présenté dans un salon de l'hôtel la pierre précieuse aux deux hommes, qui prétendaient être des gemmologues - des spécialistes aguerris des pierres précieuses. Les deux hommes ont alors observé et manipulé le diamant, estimant sa valeur de leur côté à 50 millions d'euros. Ils ont ensuite restitué le coffret à la plaignante, qui ne s'est rendu compte que plus tard de la disparition du diamant.

La plaignante porte plainte

Saisis de l'enquête, les hommes de la brigade de répression (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi