Paris : enquête ouverte après l’agression de Marek Halter à son domicile

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
« J’ai senti une présence et ,en ouvrant les yeux, j’ai vu un homme cagoulé devant moi et un autre dans l’embrasure de la porte », a confié l'homme de 85 ans.
« J’ai senti une présence et ,en ouvrant les yeux, j’ai vu un homme cagoulé devant moi et un autre dans l’embrasure de la porte », a confié l'homme de 85 ans.

Huis clos anxiogène dans le domicile parisien de Marek Halter. Deux hommes cagoulés ont agressé l'intellectuel et écrivain après être parvenus à s'introduire vendredi soir dans son appartement, ont révélé samedi 13 février 2021 nos confrères de France Bleu Paris. Le parquet de Paris a d'ores et déjà ouvert une enquête pour « vol par effraction aggravé par la commission de violences ».

L'intellectuel juif d'origine polonaise a livré un récit glaçant de son agression : « Je corrigeais les épreuves de mon prochain livre [Un monde sans prophètes, NDLR], et je me suis assoupi dans mon fauteuil, dans la pièce d'à côté. J'ai senti une présence et, en ouvrant les yeux, j'ai vu un homme cagoulé devant moi et un autre dans l'embrasure de la porte », a confié à la radio publique l'homme de 85 ans, engagé dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme.

À LIRE AUSSIAntisémitisme ? Marek Halter : « Le mal ne disparaîtra pas »

« Si vous criez, vous êtes mort »

Marek Halter assure avoir demandé à ses agresseurs la raison de leur présence à son domicile situé place des Vosges, en plein c?ur de la capitale. Il tente alors d'attraper le bras de l'un d'eux, mais tombe de son fauteuil. C'est à ce moment-là que l'écrivain reçoit « quelques » coups, qui lui laisseront des « bleus et quelques blessures ».

Seule phrase prononcée par les malfaiteurs : « Si vous criez, vous êtes mort. » Le duo est parti en laissant la carte bleue de leur victime sur la table, mais les clés du domicil [...] Lire la suite