Paris : Emmanuel Grégoire veut sanctionner « plus durement » les incivilités

Source AFP
·1 min de lecture
Le maire adjoint de la Ville de Paris a réagi ce mardi à la polémique de la propreté à Paris.
Le maire adjoint de la Ville de Paris a réagi ce mardi à la polémique de la propreté à Paris.

La Mairie de Paris, attaquée depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux pour la propreté des rues de la capitale, a réclamé, mardi, sur RTL « plus de sanctions » contre les auteurs des incivilités, par la voix du premier adjoint Emmanuel Grégoire.

« Il faut donner plus de pouvoir aux communes pour pouvoir augmenter les impôts pour sanctionner beaucoup plus durement ces incivilités », a réclamé l'adjoint de la maire PS Anne Hidalgo, potentielle candidate de la gauche pour la présidentielle. « La répression n'est pas la seule arme dont nous avons besoin, mais elle est extrêmement utile pour les comportements les plus délictueux. » « C'est aussi par l'éducation et par l'organisation du service public que nous essayons d'améliorer la situation », a complété l'élu socialiste, selon lequel « la propreté a toujours été un problème à Paris ».

« Cela a toujours été la situation d'une ville qui est dense, dans laquelle il y a beaucoup d'habitants et sur laquelle nous mobilisons des moyens exceptionnels, en particulier dans le contexte Covid [qui entraîne] beaucoup de perturbations dans le fonctionnement de la Ville, y compris celui des services publics », a expliqué Emmanuel Grégoire.

La ville dénonce une « attaque politique »

Le débat sur la propreté de Paris a été relancé depuis quelques jours via les réseaux sociaux où de nombreuses photos, postées sous le mot-dièse #saccageparis, ont notamment fait réagir la droite. « Si vous faites chaque jour une photo de [...] Lire la suite