"Un Paris Disneyland et instagrammable" : la violente charge d’élus contre Emily in Paris (Netflix)

Netflix

Si Emily in Paris séduit en nombre les abonnés de Netflix, la série avec Lily Collins ne donne pas le sourire à certains maires et autres élus municipaux malgré son impact sur le tourisme. Et ils ne sont pas gênés pour confier leur ras-le-bol dans une tribune postée dans Libération.

Evoquant un "Paris idéalisé et aux couleurs saturées" ainsi qu’une "caricature urbaine", David Belliard (Maire adjoint aux transports et à la transformation de l’espace public), Alexandre Florentin (Conseiller de Paris, initiateur de la mission d’information et d’évaluation Paris sous 50 degrés), Dan Lert (Maire adjoint en charge du climat et de la transition écologique), Carine Petit (Maire du XIVe arrondissement) et Emmanuelle Pierre-Marie (Maire du XIIe arrondissement) pointent du doigt "la photographie d’un Paris immuable, un Paris Disneyland, qui se limite aux frontières de l’ultra-centre et qui n’est habité que par les plus riches, au patrimoine architectural homogène et figé".

Une série qui oublie le changement climatique

Dénonçant le "Paris instagrammable" sans "contexte ni contrainte", présenté dans la série Netflix, ils ajoutent que cette vision de la capitale n’est, en réalité, "...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi