Paris : sans permis et à contresens, un dealer de cocaïne percute une voiture de police banalisée

·2 min de lecture
L'incident s'est produit lundi 5 juillet dans l'après-midi, à Paris

Sous l'emprise de produits stupéfiants, l'audacieux délinquant a évidemment fini en garde à vue.

Difficile de cumuler davantage d'infractions en si peu de temps. Ce lundi après-midi à Paris, un jeune homme de 18 ans a été interpellé dans une situation particulièrement rocambolesque, alors qu'il circulait sur un scooter 125cc dans le VIIIe arrondissement de la capitale.

Pour commencer, Actu17 rapporte que le jeune homme "circulait à contresens sur une piste cyclable" avec son engin motorisé lorsqu'il a percuté une voiture au croisement d'une avenue. Manque de chance pour lui : il s'agissait d'un véhicule banalisé de la Brigade Anti-Criminalité (BAC).

Pas de carte grise, pas d'assurance, pas de permis 125

Aidés par une autre patrouille, les policiers ont donc procédé au contrôle du jeune chauffard. Ils ont ainsi pu constater que l'individu "n’avait pas la carte grise ni l’attestation d’assurance du deux-roues", mais également qu'il "n’était pas titulaire du permis de conduire nécessaire pour ce type de véhicule".

Dans de sales draps, le jeune homme allait pourtant voir sa situation empirer encore dans les minutes qui suivirent, lorsque furent pratiqués sur lui des tests de dépistage d'alcool et éventuels produits stupéfiants. Ceux-ci révélèrent en effet que le jeune homme avait consommé de la cocaïne.

Stoppé en pleine livraison de cocaïne ?

Ne pouvant plus nier l'évidence, l'individu passa alors aux aveux : il transportait sur lui pas moins de 34 bonbonnes de cocaïne, représentant selon Actu17 "près de 2400 euros à la revente". Le média spécialisé dans les faits divers avance d'ailleurs que le jeune homme était potentiellement en pleine session de livraison de cette drogue lorsque son chemin a croisé celui de la BAC.

S'il est loin d'avoir pris toutes les précautions d'usage lorsqu'il est question de trafic de drogue, le jeune dealer aura donc été coincé à la suite de cette rencontre fortuite. Déjà connu des services de police, il a été placé en garde à vue, en attendant une très probable mise en examen.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles