A Paris, une délinquance en baisse mais toujours «structurellement élevée»

© Aurelien Morissard-POOL

"La délinquance a baissé sur les six derniers mois" à Paris et dans l'agglomération parisienne, même si elle reste à un niveau "structurellement élevé", a indiqué le préfet de police de la capitale, Laurent Nuñez, dans un entretien au Journal du dimanche.

"Sur les six derniers mois, les atteintes aux biens reculent de 2 % dans l’agglomération et de 5 % à Paris. Les vols avec violence ont baissé de 20 % dans l’agglomération et de 25 % dans la capitale", a notamment détaillé Laurent Nuñez, nommé en juillet 2022 en remplacement de Didier Lallement.

Les cambriolages restent un «point noir»

Il attribue cette baisse au déploiement depuis son arrivée de "beaucoup plus d’effectifs sur la voie publique dans les secteurs les plus criminogènes et les plus fréquentés, comme les gares ou les lieux touristiques".

"Le niveau de délinquance structurellement élevé en région parisienne ne permet pas de parler de situation globalement positive", a-t-il toutefois ajouté.

Les violences conjugales continuent à augmenter

En particulier, les cambriolages restent un "point noir", avec "une augmentation de 5,3 % sur l’agglomération et de 8,8 % pour Paris.

Mais "on a freiné la hausse – on était à + 30 % quand je suis arrivé", assure l'ancien secrétaire d'Etat de Christophe Castaner, alors ministre de l'Intérieur.

"Autres inquiétudes : les violences conjugales (...) et les violences non crapuleuse" qui "continuent à augmenter", selon le Préfet de police.

À lire aussi Bagarres, trafics,...


Lire la suite sur ParisMatch