Paris : déclarée morte par un médecin, elle revient à la vie entre les mains de la police

franceinfo
Attentat sur les Champs-Élysées : le père du terroriste en garde à vue reconnaît avoir menacé des policiers

Un médecin du Samu de l'hôpital Salpêtrière avait déclaré morte une femme de 49 ans, jeudi 20 avril, à Paris. Il avait d'ailleurs signé son certificat de décès à 18h10. Mais une heure plus tard, la police l'a réanimée, rapporte

France Bleu Paris, mercredi 26 avril.

Cette quadragénaire parisienne, qui souffre d'anorexie sévère depuis l'âge de 20 ans, avait été secourue par les pompiers et le Samu, chez elle, dans le 13e arrondissement. Sa fille a donné l'alerte après l'avoir trouvée inanimée à son domicile.

Un massage cardiaque efficace

Lorsque le médecin du Samu de l'hôpital Salpêtrière est arrivé sur les lieux, il a constaté que la femme ne respirait plus. Il l'a déclarée morte et a signé le certificat de décès avec "un obstacle médico-légal". Cela se fait quand la cause de la mort est suspecte.

Une heure plus tard, la police a pris le relais. Les policiers ont soulevé le drap et constaté des mouvements au niveau du ventre de la victime. Ils ont alors commencé un massage cardiaque. L'opération a été couronnée de succès. La quadragénaire est revenue à la vie. Transportée à l'hôpital Necker, elle a été admise dans le service réanimation.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Nancy : une enquête préliminaire ouverte après la mort de deux nouveau-nés prématurés au CHRU
Attentat déjoué à Marseille : les intentions des deux terroristes présumés se précisent
Police : le ras-le-bol des forces de l’ordre
L'Etat est condamné à verser 15 000 euros aux parents d'une mineure partie en Syrie
Agression du cycliste Yohann Offredo : "J'ai été le premier agressé", se défend le conducteur

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages