Paris : comment les commerçants se préparent à éteindre leurs magasins plus tôt

© Serge ATTAL / ONLY FRANCE / Only France via AFP

La mairie de Paris déploie son plan de sobriété énergétique. Avant de s’attaquer à l’extinction des panneaux de publicité lumineuses, à partir du 1er décembre , la ville demande aux magasins et bureaux de faire des efforts, en éteignant les lumières et les écrans dès que leur activité se termine. Europe 1 s'est rendue rue du Commerce, dans le XVe arrondissement de Paris, où les commerçants n’ont pas encore tous intégré les nouvelles règles.

>> LIRE AUSSITour Eiffel éteinte à 23h45 : «Ça ne va pas gâcher le rayonnement de la ville», assure la mairie de Paris

À l’image de Pauline, vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter féminin. "Franchement, je n’étais pas au courant, vous me l’apprenez", reconnaît-elle au micro d'Europe 1.

Tout n'est pas encore prêt

Quelques mètres plus loin, dans une autre enseigne, Anabelle encaisse la robe d’une cliente. La vendeuse sait que son employeur va se plier aux nouvelles règles, mais elle admet que tout n’est pas encore prêt. "Une société doit passer pour modifier la programmation du tableau électrique pour que la vitrine s’éteigne dès la fermeture", explique-t-elle.

D'autres enseignes diminuent leur éclairage depuis longtemps. C'est ce que raconte Cristina, vendeuse dans un magasin de chaussures. "Avant, on avait une minuterie qui programmait l’extinction de l’enseigne et des vitrines à 22 heures. Depuis quelques mois, on est passés à 19 heures, l’heure où on ferme le magasin", affirme la vendeuse.

Des verbalisations, voire des sancti...


Lire la suite sur Europe1