Paris-ci, par là – Enfourcher la Seine au nouveau Cheval blanc

·1 min de lecture
Le Cheval blanc Paris offrira 72 chambres, dont une majorité ouverte sur la Seine, fait unique dans la capitale. 
Le Cheval blanc Paris offrira 72 chambres, dont une majorité ouverte sur la Seine, fait unique dans la capitale.

Dire qu?il est attendu est un euphémisme. Entre contraintes administratives et confinements successifs, l?ouverture du Cheval blanc Paris au c?ur de la mythique Samaritaine aurait presque pu passer pour une chimère si les échafaudages, déployés durant près de cinq ans devant sa façade Art déco, n?avaient été là pour rappeler qu?un jour, peut-être, l?hôtel verrait le jour. Voilà qui est fait. Le 7 septembre, le déjà célèbre établissement du groupe LVMH ? cinquième du nom après Courchevel, Saint-Tropez, les Maldives et l?île de Saint-Barthélemy ? dévoilera enfin ce qui se cache derrière les larges baies vitrées et autres détails architecturaux restaurés dans le respect du bâtiment imaginé il y a près d?un siècle par Henri Sauvage. À commencer par 72 chambres spacieuses ? 45 mètres carrés pour la plus petite ?, la plupart offrant une vue époustouflante sur Paris et la Seine ; quatre restaurants ; trois bars ; un spa Dior ? une première mondiale - ; une piscine de trente mètres ? la plus longue, dit-on, de toute la capitale ? ; et un appartement de 1 000 mètres carrés aux 8e et 9e étages, incluant notamment sept chambres, une salle de projection et un "bassin" de nage de 12,5 mètres? Tout cela placé entre les mains de quelque 400 collaborateurs et mis en scène par Peter Marino, un "ami" de longue date, puisque ce dernier avait déjà été sollicité pour "pimper" (d?un rouge vif) le bar et le restaurant du Cheval blanc à Courchevel.

Sis au c?ur de la Samaritaine, c [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles