Paris: le CDG Express délivré en 2024 ou 2025, l'Etat devra trancher

1 / 2

Pas de CDG Express pour les Jeux Olympiques? Le report à 2025 envisagé

Le préfet a présenté ce lundi devant IDF-Mobilités et Valérie Pécresse deux scénarios pour la construction du CDG Express, entre Paris et Roissy. L'un d'eux, appuyé par Valérie Pécresse, propose de reporter à décembre 2025 sa mise en service pour préserver les transports du quotidien. La liaison ne sera alors pas prête pour les Jeux Olympiques de 2024.

Le CDG Express, future liaison directe entre le centre de Paris et l'aéroport Charles-de-Gaulle sera-il prêt à temps pour les JO 2024? La ligne ferroviaire figure dans les engagements pris auprès du CIO dans le dossier de candidature de Paris.

Il y  a quelques mois encore, l'inauguration était prévue pour décembre 2023. Mais depuis, l'échéance s'est révélée impossible à respecter. A présent, SNCF réseau envisage deux nouveaux scenarii: délivrer le CDG Express en 2024, pile à temps pour les JO, ou en 2025. Ce sera  à l'Etat de trancher.  Selon Les Echos,  la majorité des acteurs prônent le second scénario alors que Matignon soutiendrait le premier.

Le CDG Express en 2024 au détriment des usagers du RER B 

La première solution provoque la colère de nombreux élus, notamment de la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui y voient une mise en place accélérée de la ligne au détriment des usagers du RER B. 

En effet, si le CDG Express était délivré en mai 2024, pile à temps pour l'ouverture des JO, les délais seraient respectés. Mais cela nécessiterait une voire deux interruptions de la circulation pendant deux ou trois semaines sur la partie nord du RER B. A cela s'ajouteraient 140 jours d'interruption du trafic de 10h à 15h, en dehors des heures de pointe. Les usagers du RER B seront donc pénalisés, obligés de prendre des bus de substitution pour se déplacer....

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi