Paris, Berlin et Londres préoccupés par l'enrichissement d'uranium de l'Iran

·1 min de lecture
PARIS, BERLIN ET LONDRES PRÉOCCUPÉS PAR L'ENRICHISSEMENT D'URANIUM DE L'IRAN

BERLIN/PARIS (Reuters) - La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne ont exprimé jeudi leur "grande préoccupation" après de nouvelles informations sur l'accélération du programme iranien d'enrichissement d'uranium, dans laquelle ils voient une violation des engagements pris par Téhéran.

Evoquant les rapports de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) selon lesquels l'Iran a encore rapproché l'enrichissement de son uranium d'un grade militaire, Paris, Berlin et Londres estiment que "ces activités constituent des étapes clé du développement d'une arme nucléaire" et ajoutent que "l'Iran n'a aucun besoin civil crédible de les poursuivre".

"L'Iran doit mettre un terme sans délai à toutes les activités qu'il poursuit en violation du JCPoA (le Plan d'action global commun-ndlr)", poursuivent les porte-parole des ministères des Affaires étrangères des trois pays européens dans un communiqué commun.

"Nous appelons l'Iran à reprendre les négociations à Vienne le plus vite possible avec l'objectif de parvenir rapidement à leur conclusion. Nous avons souligné à de nombreuses reprises que le temps ne jouait pour personne."

(Rédigé par Madeline Chambers et Marc Angrand)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles