Paris assigne Airbnb en justice : "Je me refuse à l'idée que les pouvoirs publics soient impuissants face à ce mastodonte"

franceinfo
Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris, explique pourquoi la ville assigne à nouveau en justice la plateforme de location touristique.

Le rôle d'Airbnb "doit être de faire le ménage parmi ses annonces et de retirer ses annonces illégales", a déclaré dimanche 10 février sur franceinfo Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris, alors que la capitale assigne en justice la plateforme de location en ligne. En cause, 1 000 logements sans numéros d'enregistrements, ce qui est pourtant obligatoire et pourrait coûter 12,5 millions d'euros d'amende à Airbnb.

"Est-ce qu'on accepte qu'une multinationale américaine puisse s'asseoir sur nos législations ?" s'interroge Ian Brossat, qui est aussi tête de liste des communistes pour les élections européennes. Il aimerait agir à échelle plus large avec des collègues d'autres grandes villes comme Barcelone.

franceinfo : La mairie de Paris est-elle partie à la chasse aux annonces illégales ?

Ian Brossat : Cela fait maintenant plusieurs années que nous avons cherché à réguler ce phénomène. En prendre les aspects positifs, comme des propriétaires qui louent leur logement de manière occasionnelle. Mais éviter l'ensemble des effets pervers induits par le boom de ces locations touristiques. Aujourd'hui, dans un certain nombre de quartiers, nous sommes confrontés à des gens qui louent leur logement toute l'année sur des plateformes. On n'est plus dans une espèce d'artisanat, on est dans de l'industrie lourde. Nous avons depuis quelques temps responsabilisé les loueurs. C’est-à-dire qu'une personne qui loue son logement plus de 120 jours par an n'a pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi