Publicité

Paris : arrestation pour apologie du terrorisme d'un employé de la préfecture de police qui menaçait de faire un « carnage »

Une arrestation a eu lieu samedi 2 mars à Paris, place de la Concorde, impliquant un employé de la préfecture de police de Paris, selon des informations de BFMTV. L'individu en question a été interpellé pour avoir fait l'apologie du terrorisme. Les circonstances de son arrestation soulèvent des questions importantes, notamment en ce qui concerne la sécurité interne et la vigilance au sein des institutions chargées de la protection des citoyens.

L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée par les autorités, a été appréhendé alors qu'il tenait des propos alarmants à l'égard d'un passant. Il évoquait la possibilité de commettre un « carnage », selon des témoignages recueillis par des sources policières. Toujours selon nos confrères, cette personne est un agent contractuel qui travaille sur les Jeux olympiques. Ces déclarations ont immédiatement conduit à son arrestation et à son placement en garde à vue.

Transféré à l'infirmerie psychiatrique

Par la suite, après une évaluation de son comportement, il a été décidé de le transférer à l'infirmerie psychiatrique de la Préfecture de Police. Cette décision suggère une possible détresse psychologique de l'individu, ce qui pose la question de l'accompagnement psychologique des employés dans des postes sensibles.

L'affaire rappelle celle de Mickael Harpon, un technicien informatique employé à la Préfecture de Police de Paris, qui a commis une attaque en 2019 au sein même de l'institution, tuant quatre de ses collègues. Bien que l...


Lire la suite sur LeJDD