Paris : Les agents sont passés aux 35 heures mais le conflit n’est pas réglé

·2 min de lecture

SOCIAL - Le nouveau règlement du temps de travail entré en vigueur entérine le passage de 1.552 à 1.607 heures travaillées par an pour les 53.000 agents de la Ville de Paris

La réforme des 35 heures date d’il y a plus de vingt ans et pourtant, elle continue d’alimenter les passions. Et les tensions, aussi, au sein de la Mairie de Paris. La loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique oblige les collectivités territoriales à aligner le temps de travail de leurs agents sur celui de la fonction publique d’Etat. Concrètement, pour les 53.000 agents de Paris, passer de 1.552 à 1.607 heures par an, soit huit jours de travail en plus.

Contrainte et forcée, la Mairie de Paris a adopté en juillet dernier un nouveau règlement du temps de travail qui est entré en vigueur au 1er janvier, date limite fixée par la loi. « Nous sommes opposés à l’esprit de cette loi qui me semble aller à rebours de l’histoire, assène Antoine Guillou, adjoint en charge des relations humaines. Donc on cherche des aménagements pour en atténuer les effets. » Parmi eux, le recours aux jours de « fractionnement » prévus par le droit, qui permettent d’accorder deux jours de congés supplémentaires lorsque l’on ne pose pas ses congés durant l’été. Le nouveau règlement prévoit également d’augmenter légèrement la durée quotidienne du travail des agents pour gagner deux jours de RTT supplémentaires.

La sujétion qui fâche

Mais(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Paris : La justice refuse que la ville offre 3 jours de RTT supplémentaires à ses agents
Hauts-de-Seine: La mairie de Suresnes propose des activités sportives aux fonctionnaires pendant les heures de travail
Lyon : La mairie va devoir faire travailler davantage ses agents municipaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles