Paris accueille 600 taxis à hydrogène

Source AFP
·1 min de lecture
C'est pour le moment le premier modèle de Toyota Miraï qui sera utilisé par Hype dans les rues de Paris.
C'est pour le moment le premier modèle de Toyota Miraï qui sera utilisé par Hype dans les rues de Paris.

La compagnie de taxis à hydrogène Hype a annoncé mardi le rachat d'un opérateur historique parisien, le groupe Slota, grâce à une levée de fonds de 80 millions d'euros.

« La flotte de 600 véhicules diesel opérée aujourd'hui par Slota sera progressivement remplacée par des Toyota Mirai ? berlines à pile à combustible ? et sera opérée par Hype », précise le groupe dans un communiqué.

HysetCo, la société fondée par des pionniers de l'hydrogène et qui chapeaute Hype, a levé 80 millions d'euros auprès des fonds RGreen Invest, Mirova, RAISE Impact et Eiffel Investment Group. Air Liquide, déjà partenaire de HysetCo et producteur d'hydrogène, a renforcé ses engagements, ce qui porte les investissements dans HysetCo à 100 millions d'euros.

Avec cette « plus grande flotte au monde de taxis à hydrogène », Hype « cherche à prouver que l'écosystème de l'hydrogène a du sens », a déclaré à l'AFP Loïc Voisin, président de HysetCo.

La compagnie gérait une centaine de taxis depuis sa création en 2015. Elle entre maintenant en phase « d'industrialisation » avec l'acquisition « d'un des acteurs majeurs du taxi parisien », Slota, fondée en 1932, et passée sous le contrôle du fonds Naxicap en 2012.

Hydrogène gris ou vert ?

Le service Hype a été interrompu à cause de la pandémie. Son retour dans les rues se fera « en fonction du rythme de reprise de l'activité économique », avec l'idée de déployer prochainement une application dédiée, a souligné Loïc Voisin.

Cette levée de fonds permet [...] Lire la suite