Publicité

Paris : 39 membres de l’ultradroite interpellés et placés en garde à vue

Dans l’après-midi de samedi, 39 individus proches de la mouvance d’ultradroite ont été interpellés pour « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations », selon les informations de franceinfo. Tous ont été placés en garde à vue.

À lire aussi Ultradroite : la grande confusion

Ces interpellations ont eu lieu à la sortie du cimetière de Charonne, dans le 20e arrondissement de Paris. La quarantaine d’individus venait alors de rendre hommage à l’écrivain Robert Brasillach, condamné à mort pour collaboration et exécuté à la Libération, le 6 février 1945. Certains de ces militants étaient fichés S ou avaient pour interdiction de se rendre à Paris.

L’ultradroite dans le viseur de la justice

Parmi ces personnes figurent certaines personnalités connues de l’ultradroite, dont Marc de Cacqueray-Valmenier, l’ancien chef des Zouaves Paris, un groupuscule dissous en Conseil des ministres en janvier dernier. Âgé de 24 ans, le jeune homme est actuellement mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans l’affaire de l’agression de militants de SOS Racisme lors d’un meeting d’Éric Zemmour, en décembre 2021.

À lire aussi Le député Renaissance Sacha Houlié accuse le RN d’être la « vitrine policée » de « l’ultradroite »

Ces interpellations surviennent quelques jours après l’arrestation de sept membres présumés de l’ultradroite lyonnaise, après l’attaque d’un local associatif de la capitale des gones, où se déroulait une conférence s...


Lire la suite sur LeJDD