Paris 2024 : polémique autour du sort réservé à la place de la Concorde

·1 min de lecture

C'est une image dévoilée par le Comité d'organisation des Jeux olympiques 2024 (Cojo) qui fait réagir. Lundi 7 juin, le Cojo laissait transparaître à quoi ressemblerait la place de la Concorde en 2024 lorsqu'elle accueillera différents événements sportifs : le skateboard, le basket-ball 3X3, le BMX freestyle ou encore le breaking. Si le projet n'est pas nouveau, c'est le rendu final qui a choqué les Parisiens, où l'on voit quatre enceintes et des tribunes géantes rouges qui entourent le fameux obélisque de la place. Quitte à ne plus le voir du tout. Les fontaines sont de leur côté invisibles.

De quoi faire enrager les internautes, notent nos confrères du Parisien, qui dans la lignée du mouvement #SaccageParis s'en sont donnés à cœur joie pour dénoncer une offense au patrimoine. L'un d'eux lance même : "Dommage qu'on n'ait pas décapité l'obélisque", tandis que d'autres s'inquiètent de la protection prévue pour préserver le monument. Beaucoup s'en prennent une nouvelle fois à Anne Hidalgo, la maire de la capitale : "Apprenez qu'en matière de #saccageparis, la municipalité ne plaisante jamais. Elle y va à fond et fait très bien les choses", ironise encore un autre.

>> A lire aussi - Paris 2024 : un projet de piscine tombe à l'eau

Sauf que cette fois-ci, la mairie ne semblait pas être au courant et a été prise de court par la polémique. Nos confrères ont contacté l'adjoint chargé aux Sports, des Jeux olympiques et paralympiques. L'ancien rugbyman Pierre Rabadan évoque une mauvaise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Seine-Saint-Denis : pendant son petit-déjeuner, un homme se fait voler des milliers d'euros de bijoux
Emmanuel Macron giflé : quatre mois de prison ferme pour l'agresseur
Jauge, masques, autotest : conditions strictes pour la réouverture des boîtes de nuit
Vaccins : Macron enjoint les labos à partager des doses avec les plus pauvres
Tunnel sous la Manche : une zone duty-free va faire son apparition