Paris 2024 : "L'État ne peut se délester de ses responsabilités", prévient l'ex-ministre Patrick Kanner

·1 min de lecture

"Alors que le drapeau olympique est passé des mains du maire de Tokyo à celles d'Anne Hidalgo, maire de Paris, toute la délégation française doit être chaleureusement félicitée, avec une mention spéciale aux 33 médaillés. À la veille des Jeux paralympiques de Tokyo, notre pays se positionne cependant au huitième rang mondial, très en-deçà des 42 médailles de l'édition de Rio. À trois ans de Paris 2024, la France ne peut se contenter de ce score insuffisant. Le gouvernement a failli à sa mission et à ses objectifs affichés de 40 médailles.

Parfois envisagé par d'autres gouvernements libéraux dans le passé, le démantèlement du ministère des Sports, acté par le gouvernement actuel avec la création de l'Agence nationale du sport, illustre parfaitement son absence de projet politique. L'État ne peut se délester de ses responsabilités et a un devoir de tutelle essentiel sur le monde sportif et sur ses performances internationales.

D'abord, par l'apprentissage des activités physiques et sportives dès le plus jeune âge. Le sport est le parent pauvre du système éducatif français. Si les clubs fleurissent partout en France, pourquoi l'école est-elle incapable d'assurer un réel apprentissage sportif, comme le font de nombreux pays voisins? Nous ne pouvons pas non plus ignorer les faiblesses structurelles du sport universitaire.

"

A trois ans du rendez-vous parisien mondial, aucun crédit propre n'a encore été prévu pour financer la haute performance

"

Le rôle de l'État est également majeur...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles