Paris 2024 a plus à gagner que l’équipe de France

Libération.fr

La compétition est organisée à Cologne et dans la capitale française jusqu’au 21 mai. A Bercy, les spectateurs pourront voir jouer des Bleus loin d’être favoris.

La dernière fois que Paris accueillait le Mondial de hockey sur glace, c’était en 1951. Vincent Auriol présidait la République et l’équipe du Canada passait pour un parent pauvre de la compétition… Climat très différent pour l’édition 2017, qui débute ce vendredi (jusqu’au 21 mai), entre Bercy et la patinoire de Cologne, en Allemagne.

Les favoris

En l’absence des meilleurs joueurs du monde, retenus en NHL, le Canada, titré en 2015 et 2016, a encore toutes les chances de s’imposer grâce à un terrifiant pack offensif. Autre favori, la Suède, qui présente une défense en muraille de château. La victoire semble en partie pliée… En tout, 16 équipes s’affrontent, réparties en deux poules. Les quatre premiers qualifiés de chaque groupe auront le droit de disputer les quarts de finale. Le gratin de langoustine est là. On pourra cependant regretter l’absence des Tunisiens, nouveaux venus dans ce sport et sacrés champions d’Afrique en 2016, devant le Maroc.

Les chances françaises

Ne pas trop rêver… Eliminée avant les quarts de finale l’an passé, absente des Jeux olympiques depuis 2002, la France se classe 14e nation mondiale. Mais elle est capable de surprendre, comme lorsqu’elle a battu la Russie (2013) ou le Canada (2014). Signe encourageant, elle a dominé la Biélorussie en match amical dimanche à Bordeaux, un adversaire qui lui donne d’habitude du fil à retordre. L’entrée des Bleus dans ce championnat du monde aura lieu samedi (20 h 15) face à la Suède.

Une pub pour le hockey

La Fédération française (120 clubs et 22 000 licenciés) espère grandir. Ce Mondial à demeure est son projet séduction, chiffré à 11 millions d’euros. Un bon bilan profiterait aussi à Paris 2024, le comité de candidature pour les Jeux olympiques. Après les Euros de basket (2015), de foot (2016) et le Mondial de hand (janvier 2017), la capitale veut (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Hockey sur glace «A la fin, le gardien est  soit un héros, soit un zéro»
NBA: fin de saison pour Tony Parker (San Antonio), blessé
Canal+ conserve les droits de la F1 jusqu’en 2020 (chaîne)
Pinot (FDJ): «J’avais le moral touché»
Tennis: Gaël Monfils éliminé à Munich

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages