Le pari fou d’une infirmière suédoise participant à un festival de cinéma

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le phare de Pater Noster, sur l'île suédoise de Hamneskär, là où Lisa Enroth passera la semaine.
Le phare de Pater Noster, sur l'île suédoise de Hamneskär, là où Lisa Enroth passera la semaine.

On peut parler de « binge-watching », de « visionnage en rafale », comme disent les Québécois. Une infirmière suédoise, Lisa Enroth, a remporté un concours pour passer une semaine enfermée dans un phare, sur une île isolée de Suède, et engloutir la sélection du festival du film de Göteborg, rapporte la BBC, soit une soixantaine de films. Elle est arrivée sur l'île samedi 30 janvier. En raison de la pandémie de Covid-19, le festival a dû s'adapter cette année et il n'a pas pu assurer les projections publiques.

Alors, les organisateurs se sont mis à la recherche d'une ou d'un fan de cinéma qui aurait la carrure psychologique de rester enfermé une semaine entière, sans téléphone, ni ordinateur, ni livres, ni aucune autre forme de divertissement. 12 000 personnes se sont proposées, et c'est donc Lisa Enroth, qui a d'ailleurs été contact de patients atteints de Covid-19, qui a été choisie.

Une visite par jour

L'écran de cinéma sera installé tout en haut du phare, là où se trouve la lanterne. « Le vent, la mer, la possibilité d'être dans une réalité totalement différente pendant une semaine? Tout ça est très attrayant », a-t-elle déclaré. Une tablette lui sera tout de même remise, pour qu'elle puisse enregistrer une vidéo tous les jours, pour documenter son expérience. Aussi, pour des raisons de sécurité, une personne viendra lui rendre visite tous les jours, pour s'assurer que tout se passe bien. Pour ceux qui n'ont pas été choisis pour cette expérience extrême, l [...] Lire la suite