"Les Parfums" avec Emmanuelle Devos : la comédie qui fleure bon le retour en salles

Jacky Bornet

Privés de grosses machines américaines depuis la réouverture des salles, les distributeurs privilégient les films français. Dans Les Parfums, Emmanuelle Devos confirme son goût pour la comédie (Mes jours de gloire). Femme de tête, elle est confrontée à Grégory Montel (Les Chatouilles) en chauffeur empêtré dans son divorce. Un beau duo d’acteurs, dirigé avec élégance par un Grégory Magne (L’Air de rien) inspiré.

Tandem

Anne Walberg (Emmanuelle Bedos), célèbre nez de la parfumerie, met son art au service d’entrepreneurs et d’industriels pour créer des ambiances olfactives, ou corriger des nuisances environnementales. Diva de la profession, elle empoisonne tous ses collaborateurs. Quand elle emploie comme chauffeur Guillaume (Grégory Montel), en difficulté pour avoir la garde de sa fille, elle va se remettre en question…

Le duo employeur(e) avec chauffeur a donné plus d’une réussite : Tandem (Patrice Leconte, 1987), Miss Daisy et son chauffeur (Bruce Beresford, 1989) ou encore récemment Green Book (Peter Farrelly, 2019). Grégory Magne se prête bien à l’exercice en reprenant Grégory Montel, l’acteur de son touchant L’Air de rien (2011), où il donnait la réplique à Michel Delpech pour la première fois à l’écran. Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi