Qui sont les parents du petit Bastien, mort dans un lave-linge?

Mis en examen dimanche après la mort de Bastien, leur fils de trois ans, Christophe Champenois et Charlène Cotte sont actuellement en prison. Lui pour avoir enfermé son fils dans un lave-linge et l'avoir mis en marche, elle pour ne pas l'en avoir empêché. Le point culminant d'années de négligences et de violences.

Christophe, 33 ans, fils unique orphelin de père, ne portait plus grand intérêt à sa femme et n'en n'a jamais eu pour son fils Bastien. Selon l'entourage du couple, il n'aimait plus Charlène et lui préférait même sa voiture. Sans emploi, il ne prenait pas soin de sa compagne, qui vivait, selon Le Parisien, avec les mêmes chaussures depuis quatre ans et acceptait la coupe ratée faite par un copain de Christophe soi-disant coiffeur. Quant à Bastien, il n'était pas un enfant désiré. La mère de Charlène raconte que, le jour de sa naissance, Christophe était occupé à boire avec des amis et expliquait qu'il ne voulait pas de l'enfant. Boire, il le faisait aussi au volant, selon des témoins à la sortie de l'école, inquiets de le voir «boire et rouler avec des enfants non attachés».

Mais il n'y avait pas que la négligence. Selon plusieurs témoignages, Christophe se montrait également violent. Condamné en 2010 à deux mois de prison avec sursis pour violence sur Charlène, il la battait souvent. «Je savais qu'elle était battue», raconte une des sœurs de la jeune femme. Sa mère assure qu'elle «portait régulièrement des bleus». Les relations étaient tendues entre Christophe et la famille de Charlène, sa mère l'ayant déjà frappé, et un de ses frères en étant également venu aux mains avec lui.

«Dès l'âge de trois mois, je voyais qu'il avait des bleus»

Bastien n'échappait pas à ces maltraitances: les voisins du couple l'ont déjà aperçu abandonné sur le bord d'une fenêtre recouvert d'une (...) Lire la suite sur 20minutes.fr

Inauguration d'une chaire dédiée aux réseaux sociaux, une première en France
En pleine crise, les Restos du Coeur démarrent leur 27e campagne d'hiver
Cantine scolaire: L'affichage des mauvais payeurs provoque la colère des parents
Le secteur du bâtiment devrait perdre 35.000 emplois en 2012 avec la crise

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.