Les parents de Matthieu, l’assassin d’Agnès Marin: "On n'a rien vu"

Leur fils, Matthieu, a été condamné en 2014 à la prison à perpétuité pour le meurtre et le viol d'Agnès Marin, un collégienne de 13 ans. Un drame sur lequel reviennent Sophie et Dominique Moulinas dans un livre, Parents à perpétuité. Meurtris, ils confient "n'avoir rien vu" qui aurait laissé penser que leur fils deviendrait un jour un meurtrier.

Leurs voix s'alternent, calmes, ponctuées de silences, l'un finissant parfois la phrase de l'autre. Unis, Sophie et Dominique Moulinas évoquent Matthieu, leur aîné, condamné en 2014 à la prison à perpétuité pour le viol et l'assassinat en 2011 au Chambon-sur-Lignon d'Agnès Marin, une collégienne de 13 ans. Invités de France Inter ce mardi à la veille de la publication de leur livre, Parents à perpétuité (Flammarion), ils confient chercher à comprendre ce qui a mené au drame.

"On a dû louper quelque chose, on n’a rien vu, nous, dans le comportement de Matthieu, qui nous a laissé penser un jour qu’il allait devenir ce qu’il est, c’est-à-dire un meurtrier", témoigne Dominique Moulinas, le père du jeune détenu. Et de répéter, comme pour s'excuser: "On n’a rien vu".

Sophie Moulinas, la mère, retrace l'enfance de leur garçon, dans le Gard. Lui est enseignant, elle comptable. "Dès la grande section de maternelle, Matthieu a soulevé des soucis d’attention et de motricité fine. Nous l’avons amené chez des médecins, chez des psychologues, chez des orthophonistes. On voulait qu’il grandisse bien, qu’il évolue bien",...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi