Ce que les parents doivent savoir sur le Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité

Gorana Bulat-Manenti
Ce que les parents doivent savoir sur le Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité

Parents, attention en cette rentrée!

Votre enfant retourne à l'école. S'il est indiscipliné ou rêveur, un psychologue scolaire -ou même un enseignant– peut vous dire que votre enfant souffre de "T.D.A.H.": "Trouble déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité". Sachez-le: ce diagnostic n'est reconnu par aucune des classifications françaises des problèmes de l'enfance: ni la CIM10, ni la C.F.T.M.E.A. Quant à la Haute autorité de la santé (HAS) elle a recommandé ce diagnostic en passant par-dessus la tête des experts français, et elle s'appuie sur une classification américaine: le "DSM 5". Ce "diagnostic" a été inventé sur mesure après la découverte de la Ritaline: il permet d'ouvrir un marché lucratif à l'industrie pharmaceutique. Aux USA, une multitude d'enfants prennent cette amphétamine, et cela bien plus qu'en France, où la plupart des pédopsychiatres ont une formation psychanalytique. Selon les Centers for Dicease Control and Prevention (CDC) aux USA: ... "environ 11% des enfants 4-17 ans (6,4 millions) ont été diagnostiqués TDAH à partir de 2011."

Nous représentons 5000 professionnels de la santé mentale avec le soutien de quatorze associations de professionnels, et nous nous élevons contre ce diagnostic TDAH, non fondé scientifiquement, dangereux et récusé par nombre d'experts internationaux.

Selon Jerome Kagan, professeur à Havard: "le TDAH n'est pas une pathologie, mais une invention" ... "90% des 5,4 millions d'enfants sous Ritaline aux USA n'ont aucun métabolisme anormal" ... "certains médecins sont payés pour "la promotion de ces médicaments"... "C'est une pratique immorale et corruptrice.". En France, le Dr Landman a montré que le TDAH n'a aucune cause biologique identifiable, ses symptômes ne sont pas spécifiques et sans marqueurs biologiques, aucune hypothèse neurobiologique n'a été démontrée.

Ce diagnostic est basé sur l'observation superficielle de comportements. Il recouvre aussi bien des problèmes sérieux, que des difficultés passagères. Et...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages