Des parents d’élèves, en colère, exigent le départ d’un enseignant

·1 min de lecture
Ce n'est pas la première fois que l'enseignant est mis en cause. (Photo d'illustration).

En raison des méthodes abruptes d’un professeur, la moitié des parents d’élèves ont retiré leurs enfants de l’école, rapporte RTL.

Des méthodes qui ne passent pas auprès des parents d’élèves. Dimanche 5 décembre, une centaine d’entre eux se sont réunis devant l’école publique François-Dallet, à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique, pour exiger le départ d’un enseignant, rapporte RTL. En cause : les pratiques abruptes mises en place par le professeur dans sa classe de CP.

Le professeur des écoles est accusé de « chronométrer » les élèves, mais aussi de « les mettre en conflit, leur promettre des récompenses qu’il ne donnera pas, leur parler très fort, les humilier », a énuméré le père d’un élève à nos confrères. Face aux nombreuses plaintes de leurs enfants, certains parents sont allés jusqu’à les retirer de l’école, afin de les « mettre en sécurité ». Près de la moitié de l’effectif ne va désormais plus en classe.

« Il faut que l’Éducation nationale lui trouve une place où il ne soit pas avec des enfants »

Ce n’est pas la première fois que l’enseignant est mis en cause. Il y a deux ans déjà, des parents d’élèves avaient dénoncé « la maltraitance psychologique » qu’aurait exercée le professeur sur les écoliers d’une classe de CE2, rapporte 20 Minutes. Les élèves ont alors commencé à souffrir de phobie scolaire, d’eczéma ou encore de mal-être.

À LIRE AUSSIConfiance en soi – École : pour en finir avec la mésestime de soi

« Ce monsieur, ça fait dix ans qu’on lui laisse une chance. Chaque année, on pénalise des enfants », souligne une mère de famille au micro de RTL. Et de poursuivre : [...] Lire la suite

VIDÉO - « Elle vomissait, s'évanouissait… " : Anny Duperey raconte le combat de sa fille Sara Giraudeau contre la phobie scolaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles