Les parents d'élèves réclament une allocation de rentrée scolaire plus rapide et revalorisée

Les parents d'élèves réclament une allocation de rentrée scolaire plus rapide et revalorisée (Photo: AFP)
Les parents d'élèves réclament une allocation de rentrée scolaire plus rapide et revalorisée (Photo: AFP)

Les parents d'élèves réclament une allocation de rentrée scolaire plus rapide et revalorisée (Photo: AFP)

ÉCOLE - À quelques jours des vacances scolaires, la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) alerte déjà sur le coût de la prochaine rentrée des classes. La cause? L’inflation qui n’épargne pas le prix des fournitures scolaires. Face à cela, l’association de parents d’élèves demande, ce mardi 21 juin, une revalorisation et un versement anticipé de l’allocation de rentrée scolaire (ARS).

“Les prix peuvent évoluer de 10% à 40% selon les types de fournitures, avertit Éric Labastie, secrétaire général de la FCPE, au micro de Franceinfo. Dans le domaine de la restauration scolaire, on subodore aussi une hausse de 5 à 10%.” Oxford, le leader européen de la vente de cahiers scolaires, a déjà annoncé mi-mai une augmentation de 20 à 25% de certains de ses produits.

Pour aider les familles à faire face à la hausse des coûts, l’association de parents d’élève appelle le gouvernement à revaloriser l’ARS. De plus, la FCPE estime qu’il faut “une réflexion sur le versement de cette allocation de rentrée scolaire le plus adapté possible pour que - en matière de fournitures-, les achats se fassent au plus tôt”. L’association propose ce mardi que l’ARS soit versé “au début du mois de juillet pour que les familles puissent élaborer et construire leur budget de rentrée scolaire de façon la plus adaptée possible”, explique Éric Labastie.

La prestation sociale est traditionnellement versée à la fin du mois d’août, sous conditions de ressources, pour les enfants scolarisés et âgés de 6 à 18 ans. Pour la rentrée 2022, l’ARS s’élève à 376,98 euros par enfant âgé de 6 à 10 ans, 397,78 euros par enfant âgé de 11 à 14 ans et 411,56 euros par enfant âgé de 15 à 18 ans, indique sur son site le ministère de l’Éducation nationale.

À voir également sur Le HuffPost: Ces profs en colère ont manifesté pour la première fois

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles