Ses parents ont été tués dans un bombardement pendant la Seconde Guerre mondiale

·1 min de lecture

Mathilde a 84 ans. Il y a 80 ans, ses parents mourraient dans un bombardement qui a touché la ville de Strasbourg pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle et ses trois frères et sœurs sont alors devenus pupilles de la Nation. Mathilde évoque le souvenir de son enfance passée sous l’Occupation allemande. Elle se souvient de la propagande, des jeunesses hitlériennes et de l’école allemande. Au micro d’Olivier Delacroix, sur "La Libre antenne" d’Europe 1, Mathilde livre un témoignage de la Guerre telle qu’elle l’a vécue.

>> Écoutez le témoignage de Mathilde en intégralité ici

" J'ai 84 ans. Il y a 80 ans, mes parents sont morts dans le premier bombardement de Strasbourg. Ils étaient assis dans la cuisine après le travail. Nous, les quatre enfants, étions dans les chambres. La bombe est tombée dans la cuisine. Mes deux parents sont morts, projetés dans le jardin. Ils avaient 33 ans. L’aînée de mes petits-enfants a 33 ans, elle est pleine de vie. Je réalise que c'est dans cette période de la vie qu'ils ont dû partir à cause de la barbarie de la guerre. Ça fait 80 ans et les mêmes barbaries continuent dans d'autres pays. Les douleurs causées par ces barbaries sont les mêmes. Ça me révolte.

" Nous n’avons pas été aimés "

Je sais que je ne serai plus là quand ça fera 90 ans qu’ils sont morts pour la France. Nous étions pupilles de la Nation. Je pense tellement à eux. Parler d’eux, c’est un peu leur parler aussi. Cette mort brutale a marqué la vie de toute la fratrie. L’aîné ava...


Lire la suite sur Europe1