Parcs et jardins à Paris : "On ne demande pas la réouverture pour que les gens aillent faire bronzette et des pique-niques à 200", s'agace le premier adjoint d'Anne Hidalgo

franceinfo

Alors que le gouvernement campe sur ses positions en refusant de rouvrir les parcs et jardins à Paris dans le cadre du déconfinement, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, explique mardi 12 mai sur franceinfo, que la ville "ne demande pas la réouverture pour que les gens aillent faire bronzette et des pique-niques à 200. Nous demandons à disposer de plus d'espaces publics utiles pour que les gens puissent se promener". "Ce ne sont pas des lieux sur lesquels on pourra faire des pique-niques, s'allonger sur les pelouses. On est prêts à l'interdire et à mobiliser des agents pour le faire respecter", promet Emmanuel Grégoire. Il espère arriver à convaincre le gouvernement, parce que "nous trouverons les moyens efficaces pour permettre aux gens de se promener. Il n'y a que les huîtres et les auto-satisfaits qui ne changent pas d'avis".

franceinfo : Le parvis du Sacré-Cœur évacué ce soir, le canal Saint-Martin hier. Y a-t-il un problème de comportement à Paris ?

Emmanuel Grégoire : C'est toujours difficile de porter un jugement sur un comportement collectif qui est le résultat d'agrégations individuelles. La plupart de ces gens ne contrevenaient pas aux règles de déconfinement mais si tout le monde décide d'aller au même endroit et au même moment, ça pose un problème et il est de la responsabilité de la ville, des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi