"Parcoursup a permis de remettre de l'humain dans tous les processus d'admission", selon un membre de la conférence des présidents d'université

franceinfo

"Ce que vous appelez une absence de transparence est lié même au processus de rajouter de l'humain dans un système d'admission qui, auparavant, était fait par une machine", a réagi le président de l'université Reims Champagne-Ardenne et membre de la conférence des présidents d'université (CPU), Guillaume Gellé, sur franceinfo jeudi 27 févier après la publication d'un rapport de la Cour des comptes sur Parcoursup.

Pour lui, "les solutions qui sont proposées actuellement sont bien plus satisfaisantes que celles qui étaient proposées depuis de nombreuses années". "C'est un véritable succès" mais Guillaume Gellé reconnaît qu'il faut "apporter à cette plateforme des améliorations."

Que reste-t-il à améliorer, notamment sur la transparence ?

Guillaume Gellé : Nous sommes très conscients à la CPU qu'il faut mettre en place un processus d'amélioration continue. Nous y participons régulièrement dans le comité de pilotage qui accompagne les évolutions de Parcoursup aux côtés des autres conférences des grandes écoles et des classes préparatoires. Nous essayons chaque année d'apporter à cette plateforme des améliorations qui vont dans le sens demandé. En matière de transparence, ce que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi