Parcoursup : il est "impossible" de connaître le nombre de candidats affectés par le bug, estime Frédérique Vidal

franceinfo avec AFP
D'après "Les Echos", 67 000 des quelque 900 000 inscrits sur Parcoursup ont été rétrogradés sur liste d'attente, après avoir reçu un premier message affirmant qu'ils étaient admis dans l'une des formations de leur choix.

Quelle est l'ampleur du récent bug de Parcoursup, à cause duquel des candidats ont reçu par erreur des réponses favorables de plusieurs formations, avant d'être placés sur liste d'attente ? A ce stade, il est "impossible" de connaître le nombre de jeunes affectés par ce bug, a estimé la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, samedi 18 mai.

"J'ai vu des chiffres fleurir et cela m'a beaucoup amusée de voir que des gens étaient capables de donner des chiffres alors que nous sommes dans l'incapacité de savoir combien de jeunes étaient affectés", a déclaré à l'AFP Frédérique Vidal, en marge d'un déplacement à Paris. "On fera toutes les communications nécessaires sur les chiffres en temps voulu", a-t-elle assuré.

Selon Les Echos, 67 000 des quelque 900 000 inscrits sur Parcoursup ont eu la mauvaise surprise d'être rétrogradés sur liste d'attente, après avoir reçu un premier message affirmant qu'ils étaient admis dans l'une des formations de leur choix.

Retour à la normale

"C'est évidemment une catastrophe pour les jeunes. Après, il faut bien comprendre que l'on a remis les choses comme elles auraient dû être", a assuré Frédérique Vidal. "Même si ces jeunes le vivent comme 'j'ai eu quelque chose et on me l'a enlevé', la réalité, c'est qu'ils n'auraient jamais dû l'avoir", a-t-elle développé.

Selon la ministre, tout est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi