Paraplégique, la justice lui réclame 166 euros pour une place handicapée

Alexandre Delefortrie, paraplégique depuis 25 ans suite à un accident de motocross, n’avait pas de carte de stationnement handicapé dans son camion car il l’avait oublié dans son autre véhicule. Il a tenté de faire annuler l’amende mais la justice ne veut rien entendre. (Getty Images/Maskot)

Un homme paraplégique depuis 25 ans a été condamné par le tribunal correctionnel d’Amiens pour s’être garé sur une place handicapée. Son tort : avoir oublié de mettre sa carte de stationnement en évidence sur le tableau de bord de son camion.

"Il est hors de question que je paie", lance sans nuance Alexandre Delefortrie au Courrier Picard. Condamné début décembre 2022 par le tribunal d’Amiens à payer 166 euros d’amende pour s’être garé en août 2021 sur un stationnement handicapé, il a l’intention de faire appel de la décision et a demandé au maire d’Amiens d’intervenir.

Alexandre a reconnu qu’il était en tort ce jour d’été 2021 où il avait oublié sa carte de stationnement dans son autre voiture. Preuve de sa bonne foi, il avait laissé sa carte d’invalidité bien en évidence sur le tableau de bord de son camion. Peine perdue, la police municipale l’a tout de même verbalisé de 135 euros. Une amende majorée à 166 euros pour les frais de justice.

"La justice n’a rien voulu savoir"

"D’accord je suis en tort, mais j’ai ensuite adressé toutes les preuves à la police municipale, mais qu’importe, la justice n’a rien voulu savoir", fulmine encore Alexandre. Paraplégique suite à un accident de motocross en 1997, Alexandre a rappelé au juge qu’il est en "fauteuil roulant" et qu’il ne remarcherait "plus jamais".

Une peine que certains pourrait juger suffisante, mais très pointilleux, le juge a souligné que l’homme handicapé était tout de même en tort. Preuve de sa clémence, l’amende serait réduite de 20% si Alexandre Delefortrie venait à payer dans le mois.

VIDÉO - Edgar Fiorina : "Je n’ai jamais marché. Je suis dans un fauteuil roulant depuis mes 18 mois"